Retrouvez Nathalie Makarski, Présidente des Services publics CFE-CGC, s’exprimant sur la réforme de la fonction publique, au micro d’Agnieszka Kumor pour RFI.

En France, la réforme de la fonction publique a franchi une étape décisive avec sa présentation en Conseil des Ministres.  Le texte sera examiné demain (jeudi) à l’Assemblée nationale. Défendu par le gouvernement comme une nécessité pour rendre la fonction publique plus réactive face aux nouvelles attentes des citoyens, le projet de loi prévoit la suppression de 120 000 postes d’ici à 2022 sur les effectifs de l’Etat, ceux des hôpitaux et des territoires. Une orientation strictement budgétaire, selon les syndicats, et qui risque d’aboutir à une précarisation des services publics, estime Nathalie Makarski, Présidente des Services publics CFE-CGC au micro d’Agnieszka Kumor.